Pension de réversion : une démarche simplifiée

Qu’est-ce qu’une pension de réversion ?

Ce sont des droits à la retraite du conjoint défunt reversés au conjoint survivant.

C’est la possibilité de toucher après le décès de son conjoint sous certaines conditions une partie de la retraite (en pourcentage) qu’il percevait de son vivant ou aurait perçu s’il avait été à la retraite.

En moyenne, ce pourcentage s’élève à 54 % pour les régimes de base du privé, 60 % pour la plupart des régimes complémentaires du privé, et 50 % pour les régimes des fonctionnaires.

Le conjoint survivant peut également demander à des conditions différentes à percevoir la pension de réversion du conjoint décédé de l’ARGIC – ARRCO de la retraite complémentaire.

Une condition est impérative pour bénéficier de la pension de réversion : « avoir été marié au défunt ».

Le Pacs ou le concubinage ne donnent pas droit à la réversion, même si le concubin a eu des enfants avec le défunt.

Qui est concerné ?

À la suite du décès d’un conjoint ou ex-conjoint, le conjoint survivant peut demander une pension de réversion.

Ce droit est ouvert à tous, hommes ou femmes mais les femmes sont les principales bénéficiaires des pensions de réversion soit 88 %.

Ce qui change !

En moyenne, chaque actif a cotisé au cours de sa carrière professionnelle à trois régimes de retraite : base, complémentaire, indépendant.

La veuve ou le veuf devait constituer un dossier pour chaque régime de retraite avec à chaque fois les justificatifs auquel le conjoint était affilié.

Dorénavant, il ne faudra remplir sur internet qu’un seul document.

En effet, depuis le 4 août 2020, grâce au nouveau service en ligne, il est désormais possible de demander la pension de réversion de son conjoint en une seule procédure sur une plateforme dédiée pour tous les régimes de retraite auquel il a cotisé sur le portail : info-retraites.fr (Guichet unique dématérialisé).

La veuve ou le veuf pourra effectuer sa demande en ligne, numériser et joindre ses justificatifs immédiatement ou les enregistrer pour y revenir plus tard si nécessaire ; la demande est conservée 90 jours.

Avant de transmettre la demande, le demandeur pourra vérifier, et modifier les informations renseignées grâce au récapitulatif détaillé disponible. Dès l’envoi de la demande, il sera informé par mail que sa demande a bien été transmise aux différents régimes. Cependant il faudra d’abord créer un compte sur :

https://www.info-retraite.fr/portail-services

Le système permet de visionner l’ensemble des régimes de retraite auxquels le défunt avait cotisé.

Auparavant, certains demandeurs n’avaient pas connaissance de la totalité des droits, avec ce service, ils sont certains de faire valoir tous les droits sans rien oublier. La plateforme vérifie les points essentiels : les conditions de statut matrimonial, d’âge et de ressources donnant droit ou pas à une réversion en fonction des régimes ayant leurs propres conditions.

Puis, il faudra numériser et joindre les pièces justificatives demandées. Le dossier est alors transmis à chaque régime de retraite qui en calcule et en verse le montant.

À la suite d’un décès, le conjoint survivant fait face au désarroi devant les multiples démarches à effectuer, ce service permet de réaliser cette demande primordiale très importante plus sereinement et dans les meilleures conditions.

Pour les personnes qui n’ont pas Internet, il sera possible de déposer un dossier papier mais en faisant une demande pour chaque régime.

Vous pouvez consulter le CLIC de votre secteur (Centre Local d’Information et de Coordination) ou le CCAS de votre commune qui pourront vous accompagner dans vos démarches.

(04/12/2020)
Source : Info Retraite.fr

Personnes âgées : le site internet de référence fait peau neuve

Le portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr, qui a pour devise « Pour rester autonome, je prends les choses en main », propose une nouvelle version de son site, refondue et enrichie d’un annuaire des services d’aide à domicile. Démarches, aides, accompagnement à domicile, adresses, prix des établissements, comparateur officiel des prix et des restes à charge en EHPAD… À découvrir avec Service-Public.fr !

Mis en place en 2015 par le ministère des Solidarités et de la Santé et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), le portail propose aux personnes âgées, fragilisées par la crise sanitaire, et à leurs proches, une information officielle et gratuite sur les aides, les droits et les solutions pour faire face à une situation de perte d’autonomie.

Des articles et des vidéos apportent des réponses aux besoins les plus courants ainsi qu’en cas d’urgence, avec un accès aux formulaires et aux services en ligne pour faciliter les démarches.

Un annuaire des services d’aide à domicile, un annuaire détaillé des structures et un comparateur officiel des prix et des restes à charge en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), viennent compléter l’offre.

Parmi les rubriques proposées :

              • Préserver son autonomie : s’informer et anticiper
              • Perte d’autonomie : évaluation et droits
              • Les politiques du grand âge
              • Préserver son autonomie et sa santé
              • Aménager son logement et s’équiper
              • Organiser à l’avance sa propre protection
              • Les mesures de protection
              • Les obligations de la famille
              • À qui s’adresser ?

Vivre à domicile

        • Bénéficier d’aide à domicile
        • Bénéficier de soins à domicile
        • Vivre à domicile avec une maladie ou un handicap
        • Solutions d’accueil temporaire
        • Partager son logement
        • Aides financières
        • Fin de vie à domicile

Changer de logement

        • Les questions à se poser
        • Vivre dans une résidence avec services pour seniors
        • Vivre chez un proche
        • Vivre en accueil familial
        • Autres solutions de logement

Vivre dans un EHPAD

        • Les différents établissements médicalisés
        • Préparer l’entrée en EHPAD
        • Prévention, accompagnement et soins
        • Quels coûts ?
        • Aides financières en EHPAD
        • Droits en EHPAD
        • Fin de vie en EHPAD

Solutions pour les aidants

        • Trouver du soutien
        • Se préserver
        • Travailler et aider un proche
        • Partir en vacances
        • Soutien financier

  À noter : Le portail est complémentaire des sites internet des départements et des sites des points d’information locaux qui restent les interlocuteurs de proximité des personnes âgées et de leurs proches.

  À savoir : Jusqu’au 1er novembre 2020, dans le cadre d’une campagne de promotion du portail, la CNSA diffusera des conseils pratiques de prévention de la perte d’autonomie sur France télévisions au moyen de programmes courts « Ensemble pour l’autonomie » : prévention contre les chutes grâce à un bon éclairage, choix d’un service d’aide à domicile, nutrition, dispositifs d’entraide, etc…

Dans le même temps, des chroniques radio « Tout savoir sur » présenteront le témoignage d’une personne âgée, d’une aidante et de professionnels, sur leur utilisation du portail pour choisir un service d’aide à domicile, se renseigner sur les aides possibles, les démarches à effectuer…

Source : Service public

(02/10/2020)

Dossier de presse

Puis-je reprendre une activité ?

Vous êtes responsable ou adhérent d’un club et vous hésitez à reprendre une activité, c’est tout à fait compréhensible ! Où trouver des informations pratiques pouvant me permettre de reprendre sans risque une activité, et laquelle ?

Vous allez trouver une multitude d’informations en vous rendant sur le site de l’ARS (Agence Régionale de Santé) :

Si les activités à l’intérieur restent avant tout soumises à l’accord du maire, il n’en reste pas moins que les gestes barrières (masque, gel, distanciation…) restent obligatoires, seuls les salles de plus de 1 500 personnes sont soumises à l’accord préalable du préfet.

Concernant les activités extérieures, les gestes barrières (avec distance de  2 m en longueur et 1 m en latéral pour la marche) sont de rigueur pour les groupes de 10 personnes maximum, au-delà de 10 personnes il faut faire une déclaration préalable à la préfecture.

Cliquez sur l'image pour accéder au site

ATTENTION

Dans le cadre des mesures sanitaires mises en œuvre pour lutter contre la Covid-19, tous les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public (salles de plus de  1 500 places) doivent faire l’objet d’une déclaration en préfecture ou sous-préfecture.

Si les mesures sanitaires prévues par l’organisateur ne sont pas satisfaisantes, le préfet peut interdire le rassemblement.

Dans tous les cas, il est indispensable de respecter rigoureusement la règle des 3 M :

      • Mètre minimum entre chacun,
      • Lavage des Mains,
      • Port du Masque dans tous les lieux.

Vous trouverez également des conseils sur le site de la préfecture :

(04/09/2020)

La résidence senior : une bonne alternative

Quitter son domicile pour se retrouver dans une maison de retraite n’a rien de réjouissant. Il existe toutefois une solution qui permet de se libérer des contraintes ménagères tout en étant chez soi : la résidence senior.

En location ou en accession à la propriété, les résidences seniors représentent une solution d’hébergement adaptée aux seniors autonomes désirant préserver leur indépendance ; ces résidences, non médicalisées, disposent d’un personnel présent de façon permanente afin d’organiser tous les services à disposition du résident.

Les résidences seniors connaissent un vif succès depuis quelques années, en effet, elles répondent aux besoins des retraités : logements indépendants, confortables, fonctionnels et adaptés à une diminution de l’autonomie. Ces logements destinés aux seniors de plus de 60 ans sont disponibles généralement du T1 au T3 et, parfois, maisonnette avec jardin privatif.

Les résidences seniors disposent d’espaces collectifs très favorables aux échanges : restaurant, salon TV, bibliothèque, encore salle de sport, piscine et salon de coiffure !

S’ils le souhaitent, les résidents peuvent également bénéficier de services complémentaires tels que la pension complète, les soins esthétiques et tous les services d’aide à domicile. Ces services non obligatoires sont facturés à la consommation.

Les résidences seniors revêtent 3 formes :

      • Les résidences, généralement implantées dans un environnement urbain,
      • Les villages seniors,  situés dans un environnement plus rural et offrant aux seniors la possibilité de loger dans une maison avec de vastes espaces extérieurs,
      • Les foyers logements relevant du secteur public.

Les tarifs varient selon le type de résidence senior, l’emplacement et les services de base proposés par celle-ci.

La fédération Générations Mouvement d’Ille et Vilaine est partenaire de Domitys et Espace et Vie, vous trouverez, en cliquant sur les liens, tous les renseignements concernant ces 2 réseaux.

Nous vous invitons à découvrir une information de Domitys relative aux disponibilités de séjours temporaires pour la 2e quinzaine de juin, ainsi que le site d’Espace & Vie en cliquant sur les boutons ci-dessous.

(19/06/2020)