Vous aider

Cette rubrique a pour but de vous apporter des conseils ou suggestions dans des domaines divers et variés (santé, impôts, aides ANCV, etc…).

Se débarrasser définitivement du démarchage téléphonique

Après avoir été adoptée par l’Assemblée nationale et le Sénat durant l’été puis promulguée, la loi visant à encadrer le démarchage téléphonique et à lutter contre les appels frauduleux est entrée en application depuis le 1er septembre, cependant cela ne signifie par pour autant que vous ne continuerez pas à être sollicité par certains vendeurs !

Le site gouvernemental BLOCTEL a été remanié, vous pouvez vous inscrire, il suffit de créer un compte puis renseigner les numéros de téléphones pour les quels vous ne souhaitez pas être « dérangés » !

Vous trouverez dans le fichier ci-dessous comment faire, en 5 étapes, pour retrouver la tranquillité.

Démarchage téléphonique

Source principale : 60 millions de consommateurs

Démarches administratives en ligne : simplifiez-vous la vie !

Vous devez refaire vos papiers d’identité, vendre votre voiture, voyager à l’étranger, immatriculer un nouveau véhicule ? Le gouvernement a simplifié un grand nombre de démarches administratives à travers un site officiel : l’ANTS.

Bien qu’il   existe depuis 2007, le site ants.fr (Agence nationale des titres sécurisés) est encore peu utilisé par  les français. Il permet pourtant d’effectuer un certain nombre de démarches administratives en ligne de façon simple et pratique.

Lorsque vous êtes connecté sur ants.fr, vous devrez créer un compte en ligne ou vous connecter via France-Connect si vous avez l’habitude de l’utiliser pour les impôts, la retraite, etc…, vous pouvez accéder à l’ensemble des services concernant le permis de conduire, l’immatriculation, le passeport biométrique ou la carte nationale d’identité (CNI).

Pour l’immatriculation de véhicules, plusieurs possibilités existent :  vente de véhicule, réédition de sa carte grise (perdue, volée ou détériorée) ou modification de son adresse, achat d’un véhicule d’occasion.

A savoir :

      • Le propriétaire d’un véhicule doit déclarer, dans un délai d’un mois, son changement de domicile, de siège social ou d’établissement d’affectation ou de mise à disposition du véhicule, sous peine d’encourir une contravention de quatrième classe

      • Le site fr vous permet également de demander votre permis, savoir où réaliser une photo numérique officielle, suivre l’avancée de votre dossier, ou encore connaître votre solde de points

      • Un nouveau modèle de permis de conduire (sécurisé) a été mis en circulation en septembre Son format type carte bleue est harmonisé pour tous les États membres de la communauté européenne

      • En matière d’identité, vous pouvez réaliser une pré-demande en ligne de passeport ou de CNI pour une personne mineure ou majeure, suivre l’avancée de votre dossier, obtenir un acte de naissance etc…

      • Si vous souhaitez voyager en dehors de l’espace Schengen, il faut au minimum se munir d’un En France, depuis 2009, c’est désormais le passeport biométrique qui est délivré par défaut ; véritable carte d’identité internationale, il est valable 10 ans pour les majeurs

      • Enfin, méfiez-vous des faux sites d’aide aux démarches en ligne, qui proposent de se charger de vos demande s en échange d’une apparente maigre compensation financière. Grâce à des subterfuges de présentation donnant l’impression d’un site officiel (drapeau tricolore, caractéristiques de sites ministériels…), ils demandent le paiement par carte bancaire d’une faible somme d’argent (entre 1 et 5 euros), en vue de la souscription à un contrat de prestation de services en réalité, un abonnement, alors que ces demandes sont en principe gratuites et occasionnelles.

L’Agence nationale des titres sécurisés (ants.fr) et le site service-public.fr sont deux sites gouvernementaux de référence en matière de démarches administratives.

Source CNRACL

(11/09/2020)

 

Flat tax

Nous avons eu l’occasion, l’an passé, d’aborder ce sujet relatif à la déclaration 2018, le problème se repose pour la déclaration 2019 ; essayons de faire une synthèse :

L’an passé, plus de 8 millions de foyers fiscaux ont « oublié » de cocher la case 2OP qui leur permettait de renoncer à la « flat tax » sur les revenus de l’épargne. Le surplus d’impôt payé en 2019 est limité dans la plupart des cas mais il dépasse 50 euros pour 1,6 million de contribuables ! Bercy vous permet exceptionnellement de revoir votre copie 2019.

870x489_impots_declaration_2019_-_bruno_levesque_-_maxnewsfrfour480935

L’entrée en vigueur du prélèvement forfaitaire unique (PFU) en janvier 2018 vise à alléger la fiscalité sur les revenus de l’épargne, avec le principe d’une « flat tax » globale à 30% (12,80% d’impôt sur le revenu et 17,20% de cotisations sociales). 

Cette mesure favorable aux épargnants a aussi un effet pervers. Le prélèvement forfaitaire unique est le choix par défaut pour l’impôt sur le revenu : 12,80%, donc, sauf si vous renoncez à cette flat tax. Or, les contribuables non imposables ont évidemment tout intérêt à renoncer à cette option !

Renoncer à cette option n’a pourtant rien d’automatique : il faut d’abord en être conscient et ensuite cocher la case 2OP : « Vous optez pour l’imposition au barème de l’ensemble de vos revenus de capitaux mobiliers et de vos gains de cession de valeurs mobilières ».

Pour la déclaration 2020, sur les revenus 2019, il est évidemment encore temps d’agir puisque les dates limites de déclaration ne sont pas encore dépassées.

Cette ligne 2OP s’avère particulièrement intéressante pour les ménages non imposables, s’ils touchent des revenus du capital bien entendu. En effet, si vous n’êtes pas imposable mais que vous percevez des revenus sur un livret fiscalisé ou un vieux PEL (plus de 12 ans), alors vous allez payer l’impôt sur le revenu (à 12,80%) sur ces intérêts. En cochant la case 2OP, et en optant ainsi pour l’imposition au barème, vous ne payerez pas d’impôt sur ces intérêts.

Le fait de ne pas cocher cette case, certains candidats aux séjours ANCV proposés par Générations Mouvement pourraient ne plus bénéficier de l’aide. Ce revenu apparaît dans la ligne « Impôt sur le revenu net avant correction« .

Face à la complexité du sujet, nous vous suggérons  vivement de vous rapprocher de votre centre des impôts qui répondra plus précisément à vos questions.

(19/06/2020)