Devenez représentant des usagers

  • Le représentant des usagers est le porteur de la parole des usagers du système de santé.
  • Il siège dans les commissions et instances dans lesquelles il a été mandaté. 
  • Les représentants des usagers sont majoritairement issus d’associations agréées du système de santé.

Sa mission

Le représentant des usagers a pour rôle de défendre et de veiller au respect des droits des usagers du système de santé. Pour cela, il peut siéger dans des instances, dans des commissions, ou encore participer à des groupes de travail.

Il porte la parole des usagers dans les commissions et instances dans lesquelles il a été mandaté.

Le représentant agit principalement pour garantir le respect et la promotion des droits des malades et usagers du système de santé, et contribuer à l’amélioration qualitative du système de santé :

  • Il représente les usagers dans les établissements de santé où il participe, par exemple, au conseil de surveillance ou à la commission des usagers. Dans différentes instances, comme les conférences régionales de la santé et de l’autonomie (CRSA), il contribue à l’élaboration des politiques de santé. Plus globalement, il contribue à la production de recommandations pour améliorer le système de santé.
  • Il contribue à l’amélioration de la vie quotidienne des patients et de leurs proches en faisant connaître leurs besoins et leurs problèmes auprès des décideurs, en les conseillant sur les démarches à entreprendre et en les orientant si besoin dans le système de santé.
  • Au sein de l’association à laquelle il appartient, le représentant peut alimenter la réflexion de l’association, relayer les informations, recueillir les demandes des usagers, mobiliser les bénévoles sur la représentation, participer à l’activité « des maisons des usagers » mises en place dans certains établissements et rendre compte de son mandat.
  • Pour assurer son rôle dans l’instance dans laquelle il a été nommé et nourrir sa réflexion, il doit pouvoir s’appuyer sur les associations et les collectifs ou réseaux associatifs de sa région, c’est-à-dire établir des relations régulières avec ces associations, recueillir les besoins et les demandes des usagers, élaborer des positions collectives, assurer un retour d’informations sur les débats auxquels il a participé.

 D’où vient-il ?

  • Dans la majeure partie des cas, ce sont les associations agréées qui représentent les usagers du système de santé dans les instances hospitalières ou de santé publique. L’agrément est notamment subordonné à l’activité effective et publique de l’association en vue de la défense des droits des personnes malades et des usagers du système de santé, ainsi qu’aux actions de formation et d’information qu’elle conduit, à la transparence de sa gestion, à sa représentativité et à son indépendance.
  • A noter que depuis la publication de la loi HPST du 21 juillet 2009, les associations représentant les retraités et personnes âgées et les associations représentant les personnes handicapées peuvent siéger dans certaines instances (CRSA, conseil de surveillance des établissements de santé,), c’est le cas pour Générations Mouvement.

Où siège-t-il ?

Les lieux où le représentant des usagers peut siéger sont multiples. Il peut en effet intervenir au niveau d’un établissement ou au sein d’une instance de santé publique ayant un rayonnement départemental, régional ou national.

Droit au congé de représentation

L’article L. 1114-3 du CSP permet aux salariés membres d’une association qui siègent dans les instances hospitalières ou de santé publique, de s’absenter pour participer aux réunions, tout en percevant, en cas de diminution de leur rémunération du fait de ce mandat, une indemnité de l’Etat compensant totalement ou partiellement cette baisse.

L’employeur est tenu d’accorder au représentant des usagers le temps nécessaire pour participer aux réunions des instances dans lesquelles il siège, dans la limite de neuf jours ouvrables par an, temps des trajets inclus.

Droit à la formation

Pour exercer leur mandat de manière efficace au sein des instances et être des interlocuteurs écoutés des institutions, les représentants des usagers ont droit à une formation leur facilitant l’exercice de ce mandat (article L. 1114-1 du CSP).

Droit au défraiement

Les représentants des usagers peuvent demander une prise en charge des frais de déplacement occasionnés par l’exercice de leur mandat.

Dans certains cas, les instances de santé publique et les agences sanitaires prévoient dans les textes qui régissent leur fonctionnement, le remboursement des frais de déplacement.

 (Source ARS)

Cette mission vous intéresse, afin de représenter les intérêts de nos adhérents Générations Mouvement, vous pouvez prendre contact au 02 23 20 63 85 ou faire acte de candidature sur fede35@gmouv.org et rejoindre ainsi nos actuels deux collègues qui représentent Générations Mouvement auprès des instances de santé.

Vous pouvez également consulter le site de notre partenaire France Assos Santé.

(07/06/2019)

RU pratique
RU guide

Réflexes pour les seniors

Des clés pour être bien informés

Un guide, à l’intention des seniors, a été édité par la Maison de la Consommation et de l’Environnement de Rennes (MCE) et la DIRECCTE de Bretagne afin de leur permettre de rester maîtres de leurs choix en matière de consommation ; des mises en garde y sont décrites face à des pratiques de ventes ou démarchages parfois peu scrupuleux voire abusifs, mais d’autres sujets y sont également abordés comme décrit ci-dessous .

Ce livret résume de façon assez exhaustive les informations indispensables sur les droits de chacun en matière de consommation, sur les thèmes suivants :

  • Acheter,
  • Se protéger,
  • Se loger,
  • Être aidé à domicile.

Nous vous invitons à télécharger et découvrir ce guide en cliquant sur le fichier PDF ci-dessous :

Réflexes seniors (source MCE)

(29/03/2019)

Fermer le menu