Vous défendre


Réflexes pour les seniors

Des clés pour être bien informés

Un guide, à l'intention des seniors, a été édité par la Maison de la Consommation et de l'Environnement de Rennes (MCE) et la DIRECCTE de Bretagne afin de leur permettre de rester maîtres de leurs choix en matière de consommation ; des mises en garde y sont décrites face à des pratiques de ventes ou démarchages parfois peu scrupuleux voire abusifs, mais d'autres sujets y sont également abordés comme décrit ci-dessous .

Ce livret résume de façon assez exhaustive les informations indispensables sur les droits de chacun en matière de consommation, sur les thèmes suivants :

  • Acheter,
  • Se protéger,
  • Se loger,
  • Être aidé à domicile.

Nous vous invitons à télécharger et découvrir ce guide en cliquant sur le fichier PDF ci-dessous :

Réflexes seniors (source MCE)

(29/03/2019)


 

Grand débat national : comment faire entendre sa voix ?

C’est désormais possible, depuis quelques jours, via la plateforme en ligne du Grand débat et il est possible de remplir les 4 formulaires proposés par le gouvernement, qui structurent ce débat national autour de 4 thématiques :

  • La transition écologique,
  • Les impôts,
  • Nos institutions démocratiques,
  • L’organisation de l'Etat.

C’est ici que tout se passe : https://granddebat.fr/pages/bienvenue-sur-lespace-de-contributions ; vous devrez vous inscrire en créant un identifiant et un mot de passe.

Mais il est aussi possible de participer à un débat physique organisé près de chez soi. L'agenda des réunions publiques est consultable ici : https://granddebat.fr/events

Le gouvernement a par ailleurs fait savoir que des conférences de "citoyens tirés au sort" seront organisées dans chaque région "pour échanger sur les analyses et propositions issues des différents débats". Ces réunions auront lieu à partir du 1er mars 2019.

Petit tutoriel vidéo pour vous guider :

 

(25/01/2019)

Revenus des retraités

Petit rappel des grandes étapes pour la mise en place du prélèvement à la source des retraités :

Printemps 2018, j'ai déclaré mes revenus :

Si j'ai déclaré en ligne mes revenus 2017, j'ai disposé de mon taux de prélèvement et j'ai pu opter pour un taux individualisé (différencié au sein de mon couple) ou non personnalisé.

Été 2018, j'ai reçu mon avis d’impôt :

Au second semestre 2018, l’administration fiscale a communiqué mon taux de prélèvement aux Caisses de retraite et Caisse primaire d'assurance maladie. Ce taux est calculé sur la base des revenus 2017 déclarés au printemps 2018.

Automne - Hiver 2018 : ma caisse de retraite a reçu mon taux :

Ma caisse de retraite a reçu mon taux.

Janvier - Février 2019 : le prélèvement à la source est appliqué sur mes pensions :

Ce taux s’applique chaque mois au revenu perçu.

Depuis début 2019, si vous êtes retraité, et dès lors que vous disposez d'un espace personnel sur le site internet de votre caisse de retraite et que celle-ci met à votre disposition les montants de vos pensions, vous pouvez consulter dans votre espace personnel sur le site de votre caisse de retraite votre taux de prélèvement, le montant du prélèvement et le montant de votre retraite avant et après prélèvement à la source.

Attention : le prélèvement à la source s'applique aussi bien sur les pensions AGIRC/ARRCO  de janvier 2019 versées en début de mois que sur les pensions CARSAT de décembre 2018 versées, elles, à terme échu aux alentours du 8-10 janvier, et les CSG (Contribution Sociale Généralisée), CRDS (Contribution au Remboursement de la Dette Sociale) et Casa (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l'Autonomie) sont également intégrées dans le calcul !

En effet, avec le prélèvement à la source, la règle fiscale ne change pas : un revenu imposable est soumis à l'impôt sur le revenu à partir du moment où il est mis à disposition, à savoir versé, à son bénéficiaire.

Si vous êtes un retraité non imposable avec un taux de prélèvement à 0 %, vous n'avez aucun prélèvement d'impôt en janvier 2019 et la mise en œuvre du prélèvement à la source ne change rien pour vous.

Pour plus d'informations sur mon prélèvement, je peux me rendre sur mon espace particulier sur impots.gouv.fr.

Avril - Juin 2019, je déclare mes revenus :

Je déclare mes revenus 2018.

Mon taux de prélèvement pourra être actualisé en septembre 2019 pour tenir compte des changements éventuels consécutifs à la déclaration des revenus de 2018 effectuée au printemps 2019.

À tout moment, si je change de situation :

Si mes revenus de remplacement évoluent à la hausse ou à la baisse, je peux - à tout moment - simuler mon nouveau montant d'impôt en ligne sur impôts.gouv.fr.

Si le revenu diminue, le montant du prélèvement diminue dans la même proportion. Inversement, si le revenu augmente, le montant du prélèvement augmente dans la même proportion. Le montant du prélèvement varie donc automatiquement en cours d’année en fonction de l’évolution des revenus.

En cas de variation des revenus conduisant une variation significative de l'impôt, le contribuable peut, s’il le souhaite, demander une mise à jour - en cours d’année - du taux de prélèvement à la source. Le site impots.gouv.fr permet à chaque contribuable de simuler la possibilité de modulation et d’en valider la demande auprès de l’administration fiscale.

(Sources : Impôts.gouv)

Deux documents "Pas à pas " pour vous aider dans 2 situations particulières :

Pas à pas retraite modulation

Pas à pas mariage

Pas à pas décés


 

Un billet de 50 € sur votre pare-brise ! C'est une arnaque !

Avant de monter dans votre voiture, vérifiez bien que rien n'ait été glissé sous vos essuie-glaces...

L’arnaque au billet de 50 € n'est pas une nouveauté. Pourtant, elle continue de faire des ravages, selon la police, qui a diffusé fin octobre un message de prévention assorti d'un petit schéma explicatif.

L'escroc va glisser un billet de 50 € (à coup sûr faux !) ou tout autre objet de valeur sous vos essuie-glaces. Ayant été placé de manière très minutieuse, le propriétaire du véhicule ne s’en aperçoit qu’une fois assis derrière son volant. Attiré par l’appât du gain, il sort alors de son véhicule pour récupérer l'objet de sa convoitise, en laissant les clefs sur le contact, voire le moteur allumé. Ni une, ni deux, il n'en faut pas davantage pour que le malfrat s'empare de votre véhicule. Sous l'effet de la surprise, vous n'avez pas eu le temps de réagir.

La police nationale prodigue quelques conseils sur son site internet pour éviter d'être le dindon de la farce :

- Avant de monter dans votre voiture, pensez à vérifier que rien n'a été déposé sur votre pare-brise (document, billet de banque, contravention, etc.),

- Même pour un court instant, ne quittez jamais votre voiture en laissant les clefs sur le contact et le moteur en marche,

- En cas de doute, ou pour signaler le comportement suspect d'une personne rôdant autour de votre voiture, composez le 17 ou la gendarmerie la plus proche.

Et souvenez-vous : le bienfaiteur mystérieux n'existe pas...

(09/11/2018)

Hausse de la CSG : communiqués

Comme vous le savez,  l’augmentation de la CSG va toucher de très nombreux retraités. Une nouvelle atteinte à leur pouvoir d’achat à laquelle Générations Mouvement et la CFR réagissent par des communiqués officiels.

Communiqué de Gérard Vilain

Président de Générations Mouvement

Communiqué de Pierre Erbs

Président de la CFR


Spam vocal : quésaco ?

Le spam vocal ou ping call est une technique d'escroquerie par téléphone récente et de plus en plus fréquente qui peut rapidement faire monter votre facture de téléphone. Alors prudence !

Quelques conseils pour éviter cette arnaque.

Le spam vocal est une technique frauduleuse qui consiste à appeler un numéro de téléphone :

  • en ne laissant sonner qu'une seule fois. Le destinataire, n'ayant pas eu le temps de décrocher, essaie alors de rappeler le numéro du "correspondant" qui s'est affiché ;
  • en laissant un SMS (ou un message enregistré)... qui vous annonce que vous avez gagné un cadeau, que votre police d'assurance comporte une anomalie ou qu'un colis vous attend sur une plate-forme. Pour en savoir davantage, vous devez appeler un prétendu service clients.

Sauf qu'il s'agit d'un numéro à tarif majoré commençant par 08.99. Cela peut vous coûter cher : jusqu'à 3 euros/appel + prix de l'appel normal vers un fixe. Mais à tous les coups vous ne réaliserez l'arnaque qu'en découvrant le montant anormalement élevé de votre facture téléphonique à venir. L'objectif des escrocs est simple ; vous faire passer un maximum de temps au téléphone, pour gagner un maximum d’argent à chaque appel.

 
 
Des numéros « normaux » pour tromper la méfiance

Pour ne pas susciter la méfiance de leurs victimes, les escrocs passent désormais leurs appels depuis des numéros en 01, 02, 04 etc... plutôt que des 0 899.

Les appels ou SMS frauduleux sont envoyés à des numéros au hasard, ou à partir de listes illégales. Certains fraudeurs revendent en effet des listes de contacts ayant déjà appelé des numéros surtaxés, donc a priori davantage susceptibles d’être abusés. D’autres développent des outils permettant d' «aspirer » des coordonnées des usagers sur internet.

 Quelques exemples d'arnaques :

  • Arnaque « loterie » 
    « Vous avez gagné XX euros Rappelez le 0899… »
  • Fausse alerte à l'assurance 
    « Votre police d'assurance comporte une anomalie. Contactez nous au 0899…»
  • Rencontre fictive
    « J’ai vu ton annonce. Tu me plais. Rappelle-moi au 0899… Élodie. »
  • Fausse demande de confirmation bancaire
    « Vous souhaitez effectuer un paiement de 400EUR. Rappelez le 0899… si vous n’êtes pas à l’origine de cette transaction » 
  •  Colis fantôme
    « Vous avez reçu un colis. Contactez le 0899… »
  • Arnaque « site d'annonces »
    « J'ai vu votre annonce sur XYZ et je suis très intéressé par votre canapé. Merci de me rappeler au 0899… »
 
  Comment éviter le piège ?

Vous avez reçu un appel en absence tellement rapide que vous n'avez pas le temps de décrocher ? Vous ne connaissez pas le numéro qui a tenté de vous joindre ? 

Ne rappelez surtout pas (même si le numéro semble « normal »)

 

Envoyez gratuitement un SMS au 33 700 avec le texte « Spam vocal 01 XX XX XX XX » en précisant le numéro de téléphone suspect. Vous recevrez ensuite un accusé de réception du 33 700. Votre signalement sera transmis aux opérateurs.

Recommandée par le gouvernement, cette plateforme de signalement a été mise en place par les opérateurs de la fédération française des Télécoms. Vous pouvez y signaler une tentative d'arnaque par spam vocal.

Que faire si j'ai rappelé un numéro surtaxé ?

Si vous avez été victime de cette escroquerie, contacte le numéro Info escroqueries :

 (12/02/2016)
 

Attention aux aimants

Récemment, des responsables et des adhérents du Mouvement ont été sollicités pour participer à des journées alléchantes autour de produits miracles issus de la magnétothérapie (technique utilisant des aimants) . Attention, danger  !

La publicité mensongère est partout, dans tous les domaines et les attrape-nigauds sont légions. Cependant, la Répression des Fraudes et l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé remplissent parfois leur rôle, et font en sorte que la loi s'applique (trop rarement) pour faire interdire toute publicité mensongère et les allégations médicales non justifiées. Ainsi, le Journal Officiel publie régulièrement des décrets, arrêtés, circulaires et autres textes généraux du Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées, relatant les produits concernés et les sociétés vendeuses qui se font épingler. En voici une liste non exhaustive :

 (29/01/2016)