Le Dossier Médical Partagé (DMP)

Le DMP est un carnet de santé numérique qui conserve et sécurise vos informations de santé : traitements, résultats d’examens, allergies…

Il vous permet de les partager avec les professionnels de santé de votre choix, qui en ont besoin pour vous soigner.

Pratique, dématérialisé et accessible depuis n’importe quel endroit du territoire, il doit faciliter la prise en charge d’un patient. 

Par exemple, dans le cas d’une hospitalisation d’urgence, « le DMP est l’outil parfait pour connaître les antécédents du patient », assure un médecin rennais.

Comment créer son dossier médical partagé ?

Il suffit de se munir de sa carte Vitale et de se rendre sur le site internet : www.dmp.fr. Après réception d’un code par e-mail, la création se fait en quelques minutes. Il est également possible de le faire directement dans une pharmacie (l’officine sera rétribuée un euro par DMP ouvert) ou en accueil Assurance maladie.

La procédure à suivre pour créer votre DMP et dans le tutoriel ci-dessous.

(23/10/2020)

Application pour smartphone

Vous possédez un smartphone et souhaitez installer l’application, cliquez sur l’image ci-contre et laissez-vous guider.
Disponible sous Android (Google Play) ou pour Iphone (App Store).

La vaccination contre la grippe saisonnière

Le virus de la grippe sévit habituellement d’octobre à mars. Parce qu’il évolue chaque année, il est indispensable de s’en protéger et de se faire vacciner tous les ans. Dans le contexte de la crise sanitaire que nous traversons, la vaccination est essentielle pour protéger les personnes à risque de développer une forme grave de la grippe qui sont également celles à risque d’infection grave à la Covid-19. Jusqu’au 30 novembre, ces personnes devront être vaccinées en priorité.

Pour rappel, les personnes prioritaires à la vaccination contre la grippe sont :

      • toutes les personnes à risques Covid-19
      • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
      • les personnes (adultes et enfants) souffrant de certaines pathologies chroniques ;
      • les personnes présentant une obésité sévère ;
      • les femmes enceintes.

Mobilisons-nous pour inciter les personnes les plus vulnérables, concernées par les recommandations vaccinales, à se faire vacciner en priorité et dès le début de la campagne contre la grippe.

Pour cette campagne vaccinale, l’objectif est d’approcher les 75% de couverture vaccinale telle que préconisée par l’OMS chez les personnes ciblées par les recommandations.

Le saviez-vous ? Médecins, infirmiers, sages-femmes et pharmaciens sont habilités à vous vacciner contre la grippe.

Pour plus d’informations, connectez-vous sur le site Ameli.fr.

(16/10/2020)

Affiche téléchargeable en cliquant sur l'image

Syndrome des jambes sans repos

La maladie de Willis Ekbom, appelée aussi syndrome des jambes sans repos, est une maladie invalidante méconnue.

Qu’est-ce que la maladie de Willis-Ekbom ?

Ce trouble neurologique chronique et invalidant reste encore mal élucidé. Il se traduit par des mouvements périodiques involontaires des jambes pendant le sommeil, associés à des douleurs d’intensité variable agacements, torsions, fourmillements, brûlures dans les jambes, les pieds, parfois dans les bras allant de la simple gêne à des douleurs insoutenables, 8,5 % de la population est atteinte et 2% nécessitent un traitement. Les symptômes se manifestent uniquement au repos, en position assise ou allongée imposant la marche à la place du repos.

Les scientifiques tendent à impliquer essentiellement une mauvaise régulation de la dopamine et du fer cérébral qui semblent jouer un rôle fondamental. C’est une maladie sous-diagnostiquée, induisant un manque de reconnaissance des malades. Le diagnostic n’est possible que grâce à un interrogatoire du patient.

Le site AMELI de l’Assurance Maladie traite du sujet, vous pouvez consulter la page Syndrome des jambes sans repos.

Mais vous pouvez également contacter l’association France Ekbom (AFE) par l’intermédiaire de M. Robert GAILLARD, correspondant de l’association au 02 99 55 82 75 ou 06 67 81 20 07 ou sur robert.gaillard35@free.fr.

(20/02/2020)

A chaque âge le bon dépistage ?

La prévention permet d’écarter bien des soucis de santé ; outre les examens standards, la meilleure des protections consiste à pratiquer régulièrement une activité physique et adopter une alimentation équilibrée.

Vous avez entre 60 et 75 ans, l’Assurance Maladie propose de bénéficier, tous les 5 ans, d’un bilan de santé gratuit. Cet examen, d’une durée de 2 heures et demie environ, repose sur des entretiens avec des professionnels de santé et toute une série d’examens effectués dans l’un des 85 centres de santé.

Informations auprès de votre CPAM, sur ameli.fr ou en appelant le 36 46 (prix d’un appel local).

Ci-dessous un tableau récapitulant les préconisations des spécialistes santé.

(11/10/2019)

Cliquez sur les images pour les agrandir.