L’Agence Régionale de Santé Bretagne

L’Agence Régionale de Santé a pour mission de mettre en place la politique de santé dans notre région. L’ARS est compétente sur le champ de la santé dans sa globalité, de la prévention aux soins, à l’accompagnement médico-social. Son organisation s’appuie sur un projet de santé élaboré en concertation avec l’ensemble des professionnels et des usagers, dans un souci d’efficacité et de transparence.

Effets sur la santé de l’exposition à la lumière bleue

L’exposition de la population à la lumière bleue émise par des objets contenant des éclairages à LED est en hausse. Dans son expertise de 2019, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) recommande de réduire l’exposition à ce type de lumière, notamment pour les personnes les plus sensibles.

La lumière bleue est émise naturellement par le soleil, mais aussi par des lumières artificielles comme les éclairages et les objets comportant des diodes électroluminescentes (LED). Ces éclairages LED sont de plus en plus présents dans notre quotidien et contribuent à l’augmentation de notre exposition à la lumière bleue, potentiellement dangereuse pour la santé.

L’expertise de l’Anses sur les effets sanitaires des systèmes d’éclairage à base de LED

Suite aux évolutions technologiques et à la publication de nouveaux travaux scientifiques sur les effets sanitaires liés à l’exposition à la lumière émise par les LED, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a été saisie en décembre 2014 afin de mettre à jour son avis publié en 2010 sur les effets sanitaires des systèmes d’éclairage utilisant des diodes électroluminescentes (LED).

L’agence a réactualisé le travail d’expertise réalisé en 2010 et a rendu, en mai 2019, son avis « Effets sur la santé humaine et sur l’environnement (faune et flore) des LED » [1] . L’expertise réalisée en 2010 avait souligné la toxicité pour la rétine de la lumière bleue présente dans les éclairages à LED. Certaines personnes sont en effet particulièrement sensibles à la lumière bleue émise par les LED : enfants, personnes sans cristallin ou porteuses d’un cristallin artificiel, personnes atteintes de certaines maladies oculaires et cutanées ou consommant des substances photo-sensibilisantes.

Eclairage à base de LED : les effets sur la santé humaine

Les données scientifiques récentes, prises en compte dans le cadre de la nouvelle expertise, permettent d’établir que l’effet phototoxique sur la rétine d’une exposition aiguë (inférieure à 8 heures) à une lumière riche en bleu est avéré et que le rôle de l’exposition chronique de la rétine (plusieurs années) à la lumière riche en bleu sur la survenue d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est également avéré. La nouvelle expertise met également en évidence que la perturbation des rythmes de l’alternance veille-sommeil (rythmes circadiens) induite par l’exposition en soirée ou la nuit à une lumière LED riche en bleu est avérée.

Eclairage à base de LED : les recommandations

Dans son avis, l’Anses formule un ensemble de recommandations :

      • Informer le public sur les bons comportements à adopter notamment envers les enfants (limiter la lumière bleue avant le coucher et pendant la nuit),
      • Limiter l’exposition à la lumière directe des objets à LED appartenant à un groupe de risque photo biologique élevé,
      • Restreindre la mise à disposition des objets à LED auprès du grand public à ceux de groupe de risque faible,
      • Faire évoluer les valeurs limites d’exposition, harmoniser les réglementations européennes.

Consulter l’avis et le rapport de l’Anses
Sur la base de ces recommandations, le Gouvernement mettra en œuvre des actions d’information et des actions réglementaires.

[1https://www.anses.fr/fr/content/led-et-lumi%C3%A8re-bleue

(08/11/2019)

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Fermer le menu