Vous aider

Cette rubrique a pour but de vous apporter des conseils ou suggestions dans des domaines divers et variés (déclarations d’impôts, aides ANCV, etc…).

La « flat tax », ça vous parle ?

Depuis janvier 2018, les revenus du capital sont imposés à un taux unique. Or c’est maintenant qu’il faut choisir si vous conservez la flat tax pour vos revenus 2018 ou non. Un choix qui peut vous permettre de payer moins d’impôts !

Cette « flat tax » s’applique aux intérêts ou autres gains des placements perçus en 2018 : livrets bancaires (hors produits défiscalisés comme les Livret A, LEP, LDDS ou Livret Jeune), les Plans d’épargne logement ouverts courant 2018 (ou de plus de 12 ans), les comptes à terme, les prêts participatifs, les dividendes versés sur les comptes-titres, etc. Pour l’assurance vie ou le PEA, en revanche, les gains ne sont à déclarer qu’en cas de retrait lors de l’année 2018.

Le PFU (prélèvement forfaitaire unique) s’applique par défaut à l’ensemble de vos intérêts, dividendes ou autres revenus du capital fiscalisés perçus en 2018. Mais vous pouvez choisir de renoncer à cette flat tax, en optant donc pour une imposition au barème progressif : le même que pour les revenus du travail. Pour choisir l’imposition au barème, il faut cocher la case 2OP (voir document ci-dessous), mise en évidence (entre deux bandes bleues) sur la déclaration sur papier comme sur la déclaration en ligne. Mais attention, le fait de cocher cette case impacte l’ensemble de vos revenus du capital : impossible d’effectuer un choix différent pour les intérêts des livrets et les dividendes, par exemple.

Qui a intérêt à cocher cette case ?

Cette ligne 2OP est une nouveauté de la déclaration 2019, mais elle va s’inscrire durablement dans votre déclaration, tant que la flat tax sera en vigueur. Elle s’avère particulièrement intéressante pour les ménages non imposables, s’ils touchent des revenus du capital bien entendu. En effet, si vous n’êtes pas imposable mais que vous percevez des revenus sur un livret fiscalisé ou un vieux PEL (plus de 12 ans), alors vous allez payer l’impôt sur le revenu (à 12,80%) sur ces intérêts. En cochant la case 2OP, et en optant ainsi pour l’imposition au barème, vous ne payerez pas d’impôt sur ces intérêts.

Face à la complexité de cette « flat tax », il est préférable de contacter votre centre des impôts.

Toutes les infos de contact sur : https://www.impots.gouv.fr/portail/

(22/11/2019)

Fermer le menu