Covid-19, pas de relâchement !

  • Post category:Santé

Les activités reprennent dans la plupart des clubs, nous ne pouvons que nous en réjouir ! Cependant, il convient de demeurer extrêmement vigilant quant au strict contrôle du passe sanitaire et au respect des gestes barrière (gel hydroalcoolique, port du masque) dans les activités d’intérieur, voire en extérieur si trop de proximité.

Lors d’une récente rencontre de tarot organisée par Gemouv 35, et au détriment des consignes données par la fédération, les participants s’en sont tenus à celles données par la municipalité qui n’exigeait pas le masque. Résultat : 6 personnes positives au COVID 19 dont l’animateur. Dans d’autres endroits où le port du masque a été contraint, il n’y a eu aucun problème. CQFD.

La presse régionale fait état ce matin dans ses colonnes de 3 personnes malades du Covid-19 entrées dans des services de réanimation cette semaine en Mayenne, 3 personnes en Vendée, le phénomène pourrait être généré par des thés dansants !

Dans les Pays de Loire, l’ARS dénombre 10 clusters dans des EHPAD en Sarthe et Mayenne. Le nombre de cas augmente en particulier chez les plus de 65 ans.

Cela prouve, s’il le fallait, que le vaccin et le passe sanitaire ne garantissent pas une immunité totale !

Soyons vigilants afin que nos activités ne soient pas une nouvelle fois interrompues !
Nous sommes si proches du but !

En attendant que la situation se stabilise, l’ARS invite les populations concernées à passer par la case rappel vaccinal, ainsi que par la vaccination saisonnière contre la grippe (la campagne démarre le 26 octobre).

La publication a un commentaire

  1. Lozier

    Un rappel à l’ordre est effectivement nécessaire.
    Dans certains supermarchés, et surtout les petits commerces, il manque du gel à l’entrée pour les mains,
    souvent on zappe le lavage des mains avec le gel !!!!! manque de ce produit
    IL en faut plus à certains pour éviter la désinfection.
    Chassez le naturel, il revient au galop.
    Il y a beaucoup de relachement en ce moment, pourtant ce n’est pas le moment de baisser les bras.

Laisser un commentaire